Les reportages photo Connectez-vous à l’espace syndicat

Conception : Advisio

Accueil  > Actualité sociale et revendicative  > Communiqué FNME CGT - FEDERATIONS DE CHEMINOTS CGT - CGT FAPT COMMUNIQUÉ COMMUN

Communiqué FNME CGT - FEDERATIONS DE CHEMINOTS CGT - CGT FAPT COMMUNIQUÉ COMMUN

Le 13 JUIN : CONVERGENCE DE REVENDICATIONS ET CONVERGENCE DE LUTTES

Les Fédération CGT FAPT - FNME CGT - FEDERATIONS DE CHEMINOTS CGT appellent à des mobilisations professionnelles, le 13 juin, devant permettre une convergence des luttes sur l’emploi, les statuts, les conditions de travail et l’augmentation générale des salaires et pensions et les questions industrielles et de service public.

Elles s’inscrivent dans la campagne décidée par la CES en vue du Conseil européen des 27 et 28 juin 2013 qui doit examiner une feuille de route pour une dimension sociale de l’Union Économique et Monétaire (UEM).

La Fédération des Mines et de l’Energie CGT appelle à faire du 13 juin une journée où l’ensemble des salariés de l’énergie s’unissent pour combattre les politiques d’austérité menées par les directions et les gouvernements successifs que ce soit sur salaires, pension, retraites et projets industriels qui sont des éléments déterminants pour l’emploi et/ou les conditions de travail.

La Fédération des Cheminots CGT appelle, le 13 juin, pour porter l’exigence d’une réforme qui réunifie le système ferroviaire autour d’une entreprise SNCF intégrée, le gouvernement propose 3 EPIC alors qu’il reconnaît que 2 EPIC (SNCF – RFF) aujourd’hui sont créateurs de dysfonctionnements. Le règlement de la dette par l’Etat, le gouvernement propose de régler ce sujet par des gains de productivité au détriment de l’emploi, des salaires, des conditions sociales et de travail. L’arrêt de la casse du Fret, le gouvernement ne propose aucun plan de relance de cette activité et dit préparer le système ferroviaire Français à une généralisation de l’ouverture à la concurrence pour 2019.

La CGT FAPT appelle les salariés de La Poste, des métiers techniques de France Télécom et de Chronopost à faire du 13 juin un temps fort d’action et de grève, pour contester les choix stratégiques de leurs directions respectives qui ne visent que la rentabilité financière et pour la satisfaction de leurs revendications, en matière de salaires, d’emplois, de conditions de travail, de retraites et de d’organisation du travail pour répondre aux attentes et besoins de la population. Au-delà elle appelle dans la période l’ensemble des salariés des entreprises du secteur à exprimer sous toutes les formes leurs revendications.

Que ce soit dans l’énergie, à La Poste France Télécom, Chronopost ou à la SNCF et RFF les conséquences sont les mêmes pour les personnels :

• Suppressions d’emplois, • Restructurations, • Remise en cause du Service Public, • Dérèglementation et applications de « directives européennes », • Remise en cause du travail et son contenu, sa rémunération, • Diminution de protection sociale et velléité de remise en cause des retraites des personnels.

Les Fédérations FNME CGT - FEDERATIONS DE CHEMINOTS CGT - CGT FAPT appellent leurs organisations à se retrouver dans les territoires, avec les UL et les UD, pour construire des initiatives en direction du patronat et des pouvoirs publics tout en recherchant les conditions de l’unité syndicale partout où cela est possible.

Cette journée d’action du 13 juin s’inscrit pleinement dans un processus de mobilisations où le 19 juin sera une nouvelle étape de mobilisation interprofessionnelle unitaire (CGT, CFDT, CFTC, UNSA), dans le cadre de la rencontre de la CES, des confédérations françaises avec HOLLANDE et pour porter la voix des salariés et peser lors de la conférence sociale des 20 et 21 juin 2013.

Le 13 juin, assurons ensemble la convergence des luttes entre électriciens, gaziers, cheminots, postiers, chronopostiers, et techniciens de France Télécom car ensemble on est plus fort !