Les reportages photo Connectez-vous à l’espace syndicat

Conception : Advisio

Accueil  > Actualité sociale et revendicative  > A Pamiers, le 3 mars 1800 salariés disent Non à un projet de loi contraire aux intérêts des salariés !

A Pamiers, le 3 mars 1800 salariés disent Non à un projet de loi contraire aux intérêts des salariés !

Voir le reportage photo

1.800 manifestants dans les rues de PAMIERS, le 5 mars pour dire Non à ce projet de loi contraire aux intérêts des salariés !

Les salariés ariègeois ont répondu massivement à l’appel des syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires. Ils ont manifesté leur opposition à l’accord interprofessionnel minoritaire et scélérat, transposé dans le projet de loi soumis au vote des Députés et de Sénateurs.

Le texte final, que la CGT et FO ont refusé de signer, contient pour l’essentiel des dispositions qui remettent en cause les droits des salariés ainsi que plusieurs dispositions du code du travail.

Cet accord est aussi juridiquement incertain. Il est dénoncé par beaucoup et approuvé par d’autres, à l’exemple du MEDEF, la CFDT, CFTC, CGC, l’UMP et à présent par le Gouvernement.

C’est dans le cadre de la conférence sociale de l’été dernier que le Président de la république avait voulu cette négociation sur la sécurisation des parcours professionnels.

Appelé au départ « accord pour la sécurisation l’emploi », ce dernier s’appelle à présent « accord national pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l’emploi et des parcours professionnels ». Le changement est révélateur !

La philosophie générale de cet accord et les principes qui le guident sont basés sur la culpabilisation des salariés. Ainsi, leur travail, au lieu de produire de la richesse, serait un coût pour l’entreprise.

La CGT Ariège et ses syndicats continuent à informer les salariés du contenu réel de cet accord. La mobilisation reste plus que jamais d’actualité.

Pamiers le 5 mars 2013